Blog GEA Rennes

Portraits d'étudiants et actualités du département

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Portrait de Léandre Bezançon, étudiant en L3

Léandre est un ancien de l’option PMO, n’ayant pas d’attirance particulière pour les matières comptables, il a décidé de s’orienter vers une Licence 3 Intervenant social et Coordinateur de projet.

Merci à lui d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Pourquoi avoir choisi GEA ?
Pour la raison simple que la gestion sert dans tous les cas. Quelle soit dans le milieu associatif ou en entreprise, elle est un atout fort dans tous les domaines. Même si je ne m’en suis pas rendu compte au départ, je le constate maintenant. 

Quelle option aviez-vous suivie en 2ème année ?
Option PMO. J’étais une bille en compta. Même malgré mes efforts j’aurais jamais voulu choisir FC. Et la vision général de l’option PMO me semblait sympa ! (Même si la compta analytique m’a hantée plus d’une nuit).

À quel profil d’étudiant conseilleriez-vous cette formation, et cette option ?
Je la conseillerais à pas mal de monde, si la personne est sérieuse. Je n’ai pas dit de ne pas faire un tour au Tournebride quelques jeudi soir, mais vous m’avez compris. Mais il faut être un minimum studieux pour suivre cette formation et pas lâcher le fil quant aux nombreux dossiers/partiels à préparer.

Avez-vous des regrets ? Avec le recul, Auriez-vous aimé suivre une autre formation, ou simplement une autre option ?
Aucun ! Au début, je pensais que ça ne m’aiderais pas dans mon projet que je me suis construit au fil de mes années GEA. Mais c’est en fait un véritable atout en entreprise/association. Les gestionnaires sont très demandés !

Quel constat faites-vous de ces deux années ?
Un constat plutôt positif. Une ambiance plutôt bonne couplée à une bonne formation, ce n’est que du positif. 

Où aviez-vous effectué votre stage ? Celui-ci vous a-t-il conforté dans vos envies d’orientation ?
J’ai fait mon stage dans un organisme de séjour de vacances. Je les connaissais et le stage s’est relativement bien passé. Ça ma conforté dans mon orientation, mais elle n’est pas dans la lignée de GEA, donc je pense pas que ça soit pertinent pour vous !

Avez-vous participé à l’opération « CréaIUT » ?
J’ai participé à ce suicide collectif qu’est CreaIUT, oui... Non sans rire, c’était la meilleur expérience que j’ai eu sur les deux années. Beaucoup de travail, mais tellement d’apprentissage et de fierté à la fin que c’est une opportunité à ne pas mettre de côté!

Que pensez-vous de votre formation actuelle ? 
Je fais actuellement une licence (3ème année) en tant qu’intervenant social et coordinateur de projet. Donc ca n’a plus grand chose à voir avec GEA (aux premiers abords), mais ça m’aide quand même au quotidien. (budget prévisionnel, gestion de stock, psycho, RH...)

Jean Guillet.

Marie Reveillard revient sur l'option RH

Marie Reveillard présente plus précisément l’option Ressources Humaines, dont elle garde un bon souvenir, malgré le constat amer qu’elle fait de son stage de deuxième année.

Merci à elle de nous avoir accorder de son temps.

Pourquoi avoir choisi GEA ?

Je savais dès le lycée que je voulais poursuivre mes études dans le domaine de la gestion, notamment celle des ressources humaines, mais sans savoir quelle formation choisir. C’est une camarade qui, en terminale, a évoqué son projet d’études qui s’est avéré similaire au mien. C’est là qu’elle m’a parlé de GEA et après avoir fait plusieurs recherches, j’ai constaté que c’était parfait pour mon profil. 

 

Quelle option aviez-vous suivie en 2ème année ?

L’option Ressources Humaines.

À quel profil d’étudiant conseilleriez-vous cette formation, et cette option ?

 Je ne pense pas qu’il y ait un vrai profil type pour chaque filière. À partir du moment où elles correspondent aux aspirations de la personne en question, tout est envisageable. Le bémol que je note, c’est que l’option RH est l’issue de secours pour les allergiques aux matières comptables. Certes, il n’y a pas de compta "brute" ou de calcul de coût comme en FC/PMO, mais il y a aussi des matières avec manipulation de chiffres (exemple : gestion de la paie).

 

Avez-vous des regrets ? Avec le recul, Auriez-vous aimé suivre une autre formation, ou simplement une autre option ?

Concernant mes choix de formation et de filière, je n’ai aucun regret. 

 

Quel constat faites-vous de ces deux années ?

C’est une formation très professionnalisante qui m’a vraiment beaucoup appris. Je ne pense pas que je m’en serais sortie en allant directement en fac.

 

Où aviez-vous effectué votre stage ? Celui-ci vous a-t-il conforté dans vos envies d’orientation ?

Je l’ai effectué dans un centre hospitalier, au niveau de la direction du personnel et des relations sociales (la DRH tout simplement). Honnêtement, ça ne s’était pas déroulé comme je l’espérais par rapport à la mission RH que j’étais censée avoir, mais qui manquait vraiment de clarté. J’ai eu l’impression de me noyer dans toutes mes recherches et dans mon travail à force d’être dans le flou. Ça ne m’a pas laissé une image vraiment positive de la GRH en milieu hospitalier.

 

Avez-vous participé à l’opération « CréaIUT » ?

Non et je l’ai regretté parce qu’aucun étudiant de l’option RH n’y avait participé et je pense que ça aurait été plus sympa que l’on puisse apporter nos notions. Mais si je ne l’avais pas suivi c’était uniquement en raison de mon manque de confiance en moi et en mes capacités de gestionnaire. 

 

Pourquoi avoir choisi de passer le concours d’entrée en IAE ? Aviez-vous pensé à d’autres formations ?

Les IAE sont quand même la continuité de GEA : si on prend le cas de l’IGR, il offre une formation pour les ressortissants d’un niveau bac+2 pour continuer sur une L3+Master1-2.

Jean Guillet.

Rencontre avec Margot Grimoux, en L3 Sciences de Gestion à L'IGR

Margot a quitté GEA l’année dernière, après être passée par l’option FC. Elle revient pour nous sur son parcours et ses projets d’avenir, dans le contrôle de gestion.

Merci à elle d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.


Pourquoi avoir choisi GEA ?

 J’ai choisi GEA car je voulais m’orienter dans la gestion d’entreprise. Je n’avais pas d’idée précise de métier ou de secteur particulier dans lequel je voulais travailler et GEA restait assez général et dans la continuité de mon bac ES.


Tu as choisi l’option FC, que peux-tu nous dire à ce propos et à quel profil d’étudiant conseillerais-tu cette option ? 

L’option FC forme aux métiers de la comptabilité et de la finance. C’est une option où les maths sont très présents même si le tronc commun avec les autres options est très important. Elle permet d’avoir une culture comptable et financière de l’entreprise ce qui s’avère très utile dans tous les métiers de la gestion. Je conseille cette option aux étudiants qui aiment les maths et qui sont assez organisés dans leur travail.


As-tu des regrets ? Avec le recul, aurais-tu aimé suivre une autre formation, ou simplement une autre option ? 
Je n’ai pas de regrets concernant cette formation et cette option car elles apportent des fondations solides pour la suite des études. Cependant, j’aurai aimé approfondir le domaine de la RH, peut-être que dans une autre vie j’aurai pris l’option RH !


Quel constat fais-tu de ces deux années ? 

Deux années très riches de plusieurs points de vue : connaissances, compétences professionnelles, savoir-être, relationnel... Ces deux années m’ont permis de découvrir le domaine de la gestion, de découvrir mon futur métier (je l’espère !) qui est le contrôle de gestion, de mener à bien des projets professionnels (CREA, 24HPE, Tutorat, Stage etc.), d’apprendre à grandir et devenir adulte et de découvrir aussi la vie étudiante à Rennes.

Où as-tu effectué ton stage ? T’as-t-il donné pleine satisfaction ? 

J’ai effectué mon stage dans l’entreprise COREVA située à Brécé, c’est une entreprise de gros oeuvre dans le bâtiment. Etant donné que c’est une PME j’avais un rôle assez polyvalent dans l’entreprise (comptabilité, gestion des contrats intérimaires, secrétariat, déclaration de TVA etc.). Ce rôle m’a permis de découvrir plein d’aspects de la gestion d’entreprise mais également la gestion "compliquée" et particulière du domaine du bâtiment, ce stage a donc été très enrichissant même si j’aurai aimé le faire dans le contrôle de gestion (mais je me rattrape cette année donc ce n’est pas trop grave !)


Tu as participé à l’opération "CréaIUT", peux-tu nous en dire plus ? 
Cette opération a été très enrichissante tant d’un point de vue connaissance qu’humain. J’ai appris plein de choses en faisant CREA, rencontré plein de professionnels, j’ai appris à travailler en groupe, sur un projet à un long terme. Je ne regrette pas du tout d’avoir participé à CREA mais étant donné que la création d’entreprise ne m’intéresse pas plus que ça, je ne referai pas le même type d’opération si on me le propose dans mes années d’études futures. 


Tu es actuellement à l’IGR en Licence 3 Sciences de gestion, que peux-tu nous en dire ? 

La licence 3 à l’IGR est une licence commune à tous les étudiants de Licence. Elle reprend les bases de la gestion, c’est un peu pareil qu’en GEA mais en plus approfondi et avec beaucoup plus de travaux de groupe. L’ambiance entre les étudiants est vraiment géniale et la vie associative y est très présente mais cette année demande beaucoup de travail personnel (mais ça vaut le coup!).

À quelles autres formations avais-tu pensées ? 
 A la sortie du bac j’étais partie pour faire un BTS assistant de gestion PME PMI en alternance mais je n’ai pas trouvé d’entreprise, je me suis donc orientée vers GEA. Pour ce qui concerne la licence de gestion, je n’avais pensé à aucune autre formation, mais j’avais tout de même postulé dans plusieurs autres IAE.


Dans quel domaine souhaites-tu t’orienter plus tard ? 

J’aimerai m’orienter vers le contrôle de gestion. Mon stage de cette année dans ce domaine va vraiment me permettre de confirmer mon choix car pour l’instant je n’ai pas vraiment d’idée précise du métier, j’ai juste un feeling pour la comptabilité analytique et l’informatique. 


Jean Guillet.

Jérémy Le Floch, étudiant à l'IGR

Nous nous retrouvons avec le témoignage d’un étudiant de l’IGR (quelque peu critique sur les écoles de commerce...) qui a accepté de répondre à nos questions.


"J’ai choisi GEA car je cherchais une formation assez générale étant donné que je ne savais pas vers quoi m’orienter. De plus, je cherchais une formation assez courte après le bac, il s’est avéré que j’ai préféré poursuivre mes études malgré tout.

En deuxième année j’ai suivi l’option Petites et Moyennes Organisations parce que ça restait encore assez générale comparé à FC et RH.
Je conseillerai cette formation à des étudiants qui ont envie de s’investir dans leurs études, ou qui tout simplement hésitent entre plusieurs formations de type commerce ou gestion.
Non je n’ai aucun regret, grâce à GEA j’ai trouvé des études qui me plaisent.
Ces deux années passent très vite, et il est important de s’investir et de s’intégrer très rapidement en arrivant. Lorsque l’on sort d’un bac ES, on découvre de nouveaux enseignements et c’est ce qui fait la richesse de la formation.
J’ai effectué mon stage chez Ouest France dans le service Promotion Communication, en tant qu’assistant marketing et commercial. Ce stage m’a permis de conforter mon choix dans la poursuite d’étude dans le domaine de la gestion et plus particulièrement du marketing.
Oui j’ai participé à "Créa-IUT", création d’un showroom présentant des produits adaptés pour les personnes à mobilité réduite sur Dinard.
Les IAE proposent des formations qui suivent le parcours que l’on effectue en GEA. Les écoles sont de plus en plus renommées et les master de plus en plus reconnus au niveau national. De plus les IAE proposent un panel important de Master dans différents domaines. J’ai aussi pensé aux écoles de commerce du type ESC.
Les atouts de l’IAE sont que la formation n’est pas ou peu payante, comparée à une école de commerce. Mais le plus gros avantage, c’est le fait d’avoir un accès limité à la licence, en effet le score IAE message et l’entretien pour entrer en licence permettent de rendre crédible la licence. Les étudiants qui sont dans les IAE ont le mérite d’avoir le niveau pour effectuer la formation, ce qui n’est pas le cas des écoles de commerce qui prennent quasi tout le monde à partir du moment où les étudiants ont l’argent pour payer.
Je souhaite plus tard m’orienter vers le secteur du marketing et de la communication."

Témoignage de Justine Roussel, étudiante en L3 au Programme Grandes Ecoles à Skema Business School Sophia Antipolis

Nous nous retrouvons avec le témoignage d’une ancienne GEA désormais étudiante à Skema Business School au campus Sophia Antipolis: elle nous partage son parcours et ses ressentis.


      

Cliquez sur l’image pour accéder au site internet de l’école.


Pourquoi avoir choisi GEA ?

Parce que je souhaitais par la suite rentrer en école de commerce et je pensais qu’avoir un diplôme en rentrant en école était bénéfique. 


Quelle option aviez-vous suivie en 2ème année ?

J’étais en option PMO, pour ne pas me spécialiser.

 

À quel profil d’étudiant conseilleriez-vous cette formation, et cette option ?

Je conseille cette formation aux personnes qui souhaite évoluer dans le commerce. Mais aussi aux personnes qui sont encore dans le flou par rapport à leurs perspectives d’études. Les personnes qui sont également intéressées par les maths, car on travaille beaucoup avec les chiffres. Il n’y a presque pas de rédaction.

 

Avez-vous des regrets ? Avec le recul, Auriez-vous aimé suivre une autre formation, ou simplement une autre option ?

Non je n’ai aucun regret concernant cette formation. Actuellement, en école de commerce avec des personnes étant passé par deux ans de prépa je me rends compte que cette formation est complète et enrichissante.

 

Quel constat faites-vous de ces deux années ? 

Elles m’ont permis de murir mon projet professionnel tout en me professionnalisant par le biais de stages et projets. Par contre je regrette l’attitude de certains enseignants pour la préparation des concours d’école de commerce. Avoir les concours en même temps que les derniers partiels c’est inadmissible. Les Enseignants chercheurs nous poussent vers les IAE et non vers les écoles de commerces qui bénéficient d’un réseau bien plus conséquent au niveau national. 

 

Où aviez-vous effectué votre stage ? Celui-ci vous a-t-il conforté dans vos envies d’orientation ?

J’ai effectué mon stage dans une PME regroupant plusieurs branches d’activités. J’étais assistante évènementiel et marketing. Cela m’a permis de confirmer mes choix d’orientation mais aussi de savoir ce que je ne voulais pas faire comme la communication par exemple.

 

Avez-vous participé à l’opération « CréaIUT » ? Si oui, qu’est-ce que cela vous a apporté ? 

Non je n’y ai pas participé, mais je l’ai regretté.

 

Quels sont vos ressentis sur votre nouvelle formation ? 

Je suis actuellement en école de commerce à Skema Business School. Ma nouvelle formation permet de m’épanouir par le biais de contact et d’un large réseau me permettant d’effectuer des stages dont j’ai toujours rêvé. Néanmoins les cours suivis sont déjà vus en GEA donc un peu rébarbatif. Cependant, par le biais des associations j’apprend à mettre en pratique mes acquis théoriques. Un élément essentiel dans la scolarité pour être plus responsable en stage.

 

Dans quel domaine souhaiteriez-vous vous orienter plus tard ? 

J’aimerais beaucoup m’orienter vers le marketing opérationnel.

Témoignage d'Alexandre Mahé, aujourd'hui en L3 Gestion à l'IGR

Découverte d’un nouveau profil d’étudiant avec le portrait d’Alexandre, passé par l’option FC en 2ème année.

  

Cliquez sur l’image pour accéder au site internet de l’école.

Merci à lui d’avoir bien voulu répondre à nos questions.
"À l’origine, j’ai choisi GEA plus parce que j’hésitais entre plusieurs formations (fac d’éco et prépa éco) et que celle-ci était assez cadrée.J’ai ensuite choisi l’option FC. 
 Je conseille cette formation à toute personne voulant étudier dans les domaines de la gestion. C’est la plus complète de toute et elle est valorisée pour la poursuite d’étude. L’option FC est à privilégier pour qui veut continuer dans la finance ou la comptabilité.
Avec le recul je n’ai pas de regret d’avoir suivi cette formation qui est très complète. J’ai trouvé la deuxième année beaucoup plus intéressante que la première avec l’application des connaissances acquises notamment dans l’opération Créa IUT à laquelle j’ai participé.
Je suis maintenant étudiant en L3 Gestion à l’IGR-IAE de Rennes et je souhaite poursuivre par un Master CCA pour travailler dans le domaine de la comptabilité et de l’audit.

Mon stage en cabinet d’expertise-comptable m’a permis de découvrir ce milieu et m’a conforté dans mon choix."


Jean Guillet.

Sophie Martin, en deuxième année option RH

Découverte aujourd’hui de l’option Ressources Humaines à travers le portrait de Sophie Martin

 Actuellement en stage pour conclure ses 2 années GEA, Sophie a accepté de revenir pour nous sur son année passée en RH, et plus largement sur son parcours.

Merci à elle d’avoir répondu à nos interrogations !

Pourquoi avoir choisi GEA ? Puis l’option RH ?

J’ai choisi le DUT GEA car c’est une formation universitaire dans laquelle nous somme encadrés. C’est une formation qui reste généraliste et nous permet de découvrir des matières diverses (Marketing, Fiscalité … ). J’ai choisi l’option RH puisque je souhaite travailler dans ce domaine.

 

Quels sont justement les enseignements principaux de l’option RH ?

Gestion Administrative des Ressources Humaines, Droit du travail, Gestion des emplois et des compétences. Néanmoins nous avons un tronc commun avec les autres options : Stratégie d’entreprise, économie et probabilité.


ll ne faut pas oublier que c’est une option, et que notre diplôme reste le DUT GEA 


L’option s’adresse-t-elle uniquement aux étudiants souhaitant poursuivre dans le domaine des RH ou a-t-elle une visée plus large ?

Non, ll ne faut pas oublier que c’est une option, et que notre diplôme reste le DUT GEA. Nous pouvons sans aucun problème continuer dans le marketing, la comptabilité... Par exemple : les étudiants acceptés à l’IGR feront la même licence alors qu’ils auront peut être fait l’option GMO ou GCF.

 

Certains cours que vous suiviez en 1ère année, mais plus maintenant, vous manquent-ils ?

 J’avoue que la comptabilité ne me manque PAS DU TOUT. Mais j’aurai apprécié continuer la fiscalité et le marketing.

 

À quel profil d’étudiant conseilleriez-vous cette formation, et cette option ?

 Cette formation convient aux étudiants qui sont autonomes tout en ayant besoin d’un encadrement. L’option RH convient, bien évidemment, aux étudiants souhaitant continuer dans le domaine de la RH mais aussi à ceux qui veulent découvrir ce domaine, même s’ils ne souhaitent pas poursuivre réellement dans la RH.

 

Avez-vous des regrets ? Avec le recul, Auriez-vous aimé suivre une autre formation, ou simplement une autre option ?

 Non, je n’ai aucun regret ! J’ai apprécié cette formation tout comme l’option, toutes deux permettent d’acquérir des compétences importantes.

 

 Quel constat faites-vous de ces deux années ?

 Le DUT GEA est une formation de qualité permettant d’avoir une vision claire de l’entreprise et de son fonctionnement. Au niveau de l’IUT, c’est un cadre de vie très agréable avec l’esprit d’école. Néanmoins, il faut fournir une masse de travail importante.

 

Dans quelle formation souhaiteriez-vous poursuivre plus tard ?

 Je souhaite intégrer un IAE et plus particulièrement l’IGR. Si je n’y parviens pas je souhaite intégrer une licence éco-gestion ou AES.


Jean Guillet.

Portrait universitaire de Jeanne David, désormais à l'IAE de Toulouse

Jeanne David, ancienne étudiante GEA option Gestion des Moyennes Organisation (GMO) a intégré l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE) de Toulouse.

  
Cliquez sur l’image pour accéder au site internet de l’école.

Dans l’entretien qu’elle nous a accordé, Jeanne revient sur son parcours et explique les avantages des IAE et en quoi ceux-ci diffèrent des écoles de commerce, leurs concurrentes privées.
Merci à elle d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.


Pourquoi avoir choisi GEA ?

J’ai choisi GEA dans l’idée de découvrir de nouvelles matières qui à première vue m’intéressaient, notamment la comptabilité et la finance. Venant d’une filière scientifique, j’aimais les chiffres, c’est pourquoi après le bac j’ai décidé de m’orienter dans cette filière de gestion, offrant après 2 années d’IUT un large choix d’écoles.

 

À quel profil d’étudiant conseilleriez-vous cette formation, et cette option ?

Etudiants provenant de toutes filières, que ce soit ES, S ou STG, souhaitant connaître le monde de l’entreprise, afin d’avoir de solides bases et pouvoir mettre en pratique durant ses études les théories apprises en cours (notamment par divers projets ou par le stage de 2ème année)

 

Avez-vous des regrets ? Avec le recul, Auriez-vous aimé suivre une autre formation, ou simplement une autre option ?

En entrant à GEA, je pensais m’orienter en 2ème année vers l’option Finance Compta, ce qui finalement n’a pas été le cas. En effet, il s’est révélé que j’appréciais davantage les matières type marketing et communication, c’est pourquoi j’ai décidé de prendre l’option PMO. Je n’ai donc pas de regret, les nombreux travaux réalisés m’ont beaucoup apporté, en termes d’assurance et de prise d’initiative, comme les projets tuteurés, le mémoire et le stage en 2ème année.

 

Quel constat faites-vous de ces deux années ?             

L’avantage à GEA c’est que l’on a plusieurs fois au cours de cette formation l’occasion d’appliquer nos connaissances. En effet, nous pouvons les concrétiser lors de projets tels que « 24h pour Entreprendre », pour Créa IUT, ou encore lors du stage de 10 semaines. Le large choix de matières permet de toucher à différents domaines et nous permet de savoir ce qui nous intéresse ou non dans les différents services d’une entreprise. Ainsi, de faire un choix cohérent entre la poursuite de nos études et notre projet professionnel.

 

Où aviez-vous effectué votre stage ? Celui-ci vous a-t-il conforté dans vos envies d’orientation ?

J’ai effectué mon stage au Stade Rennais Football Club, au service billetterie. Ma mission principale étant une étude marketing sur les clubs de ligue 1, ligue 2 et clubs étrangers. J’ai pu effectuer une étude benchmark et réutiliser mes acquis au service de l’entreprise. J’ai également pu découvrir le fonctionnement interne d’une entreprise. Ce stage m’a conforté dans mon choix de poursuite d’études, étant désormais en licence 3 de gestion Marketing à l’IAE de Toulouse.

 

Les IAE sont dotés [...] d’un enseignement très riche


Pourquoi avoir choisi de passer le concours d’entrée en IAE ? Aviez-vous pensé à d’autres formations ?

Les IAE sont de plus en plus reconnus pour leurs formations. A mes yeux ceux de Toulouse et Lille avaient un très bon niveau pour les formations en marketing, c’est pourquoi j’ai décidé d’y postuler. J’avais également postulé dans certaines écoles de commerce via les concours Tremplin et Passerelle. Toutefois, pour des formations relativement équivalentes et des raisons financières, mon choix s’est naturellement porté vers un IAE.

 

Quels sont les atouts de l’IAE ? Ses principales différences avec une école de commerce privée ?

Les IAE ont de très bons partenariats avec des universités étrangères et sont dotés d’un enseignement très riche, avec plusieurs intervenants professionnels par exemple. La vie associative est également très présente, avec des associations comme le Bureau Des Etudiants, le Bureau Des Associations, le Bureau Des Sports, IAE Junior Conseil… La différence avec les écoles de commerce est bien sûr le prix, qui n’a absolument rien à voir puisque le coût de l’inscription en IAE est très faible. Et un IAE dépendra d’une université, tandis qu’une école de commerce est indépendante. La cohésion et l’ambiance entre étudiants en IAE est très forte, de par la proximité des étudiants dans une promotion et inter-promotions. Des évènements comme la coupe de France de IAE (évènement sportif) permettent d’être très soudés.

 

Dans quel domaine souhaiteriez-vous vous orienter plus tard ? 

Plus tard je souhaiterais travailler dans le domaine du marketing, pourquoi pas orienté vers l’international. L’année prochaine j’entrerai en Master 1 Marketing et j’espère, après une année de césure, intégrer un Master 2 Marketing des Technologies Innovantes.

Jean Guillet.

[VIDÉO] Rencontre avec Edwige Hourlier à l'IGR

Après plusieurs entretien réalisés par écrit, nous vous proposons une nouvelle rencontre, cette fois-ci en vidéo.

L’Institut de Gestion de Rennes

Edwige Hourlier est passée par GEA en Année Spéciale l’année dernière et est désormais à l’IGR, où elle pense poursuivre sur un Master dans les RH.

Découvrez son parcours et ses projets en suivant le lien ci dessous :

https://youtu.be/-y7BnCrS6VM

Merci à elle d’avoir pris le temps de répondre à nos questions !

Ludivine Tual, étudiante à l'ESC Rennes

De nombreux étudiants de GEA aimeraient se diriger vers une formation en école de commerce après le DUT. Nous avons donc recueilli pour vous un témoignage, encore une fois différent des autres, d’une ancienne GEA maintenant à l’ESC Rennes.

  

Cliquez sur l’image pour accéder au site internet de l’école.


Pourquoi avoir choisi GEA ?

J’ai choisi GEA, d’abord parce que c’est une bonne formation.  C’est vrai  qu’en terminale, je n’avais pas vraiment d’idée sur ce que je voulais faire comme futur métier. J’ai donc envoyé plusieurs dossiers dans différentes formations (aussi la fac), et  ayant été retenue pour GEA Rennes, j’ai décidé de tester cette formation.

L’IUT GEA de Rennes m’a permis de connaître le monde de l’entreprise, ainsi que de découvrir plusieurs matières telles que la gestion, le marketing, la finance, mais aussi la psychologie, la sociologie, le droit et même des cours de cinéma pour la réalisation d’un court métrage !

Dans tout ceci, GEA est, après recul, une très bonne formation et professionnalisante.

 

Quelle option as-tu suivie en 2èm année ?  As-tu des regrets ?

N’ayant toujours pas de projet exact, je voulais continuer de « découvrir » ces matières, ce pourquoi j’ai pris l’option Petites et Moyennes Organisations (PMO).

Je conseillerai cette option aux étudiants qui, comme moi ne veulent pas tout de suite se spécialiser, et continuer d’avoir une vue globale.

Je n’ai aucun regret sur le fait d’avoir choisi cette option, au contraire. C’est vrai qu’en fin de première année, on se pose la question et on a peur de ne pas faire le bon choix. Si certains sont sûrs de ce vers quoi ils veulent se diriger, la réponse est simple ; sinon, pour les autres, je conseillerai l’option PMO. Il faut savoir qu’au final, on sort tous avec un diplôme GEA, que l’option soit PMO, FC ou RH.


Quel constat fais-tu des ces 2 années ?

L’IUT GEA de Rennes est une très bonne formation. Je me suis rendue compte que l’on avait appris beaucoup de choses, et que l’on nous avait donné les moyens de se différencier avec des expériences professionnalisantes, comme Créa-IUT.  A l’IUT, on a aussi appris à travailler en groupe, il y a beaucoup de projets de groupe, ce qui nous permet de nous adapter et nous entraîne pour le monde du travail. On peut aussi ajouter de la valeur à notre CV avec les modules par exemple (me concernant, j’avais pris Créa-IUT, art et espace public et droit en espagnol), mais aussi le court-métrage.

Lors de mon cursus à l’IUT, certains cours ne m’intéressaient pas vraiment, je me contentais de les apprendre pour les exams.  Cependant, à la fac, pour les concours et même en école cette année, je m’en suis resservie et me suis rendue compte que j’avais déjà vu pas mal de choses.

Constat très positif !

 

Où as-tu effectué ton stage, t’a-t-il donné pleine satisfaction ?

J’ai effectué mon stage dans une agence immobilière sur Rennes.

Il m’a permis de découvrir le monde de l’immobilier et de l’entreprise en général. Par contre, au niveau des stages, il me semblait qu’il n’y avait pas vraiment d’aide pour en trouver, il faut être  autonome et ne pas avoir peur des non réponses, ou des refus.

Le fait d’avoir fait un stage à Bac +2 reste tout de même un atout.

 

As-tu participé à Créa-IUT ?

Oui, comme dit précédemment, j’ai participé à l’opération Créa-IUT.  Avec Créa, j’ai pu être mise dans le monde professionnel et appliquer vraiment ce qu’on apprenait à l’IUT. C’est aussi une bonne expérience en groupe de travail. Ce qui était motivant était que l’on travaillait pour quelqu’un (de réel) dans le but de monter son entreprise.  Créa permet aussi de commencer à se faire un réseau ou de connaître des professionnels pour ceux qui souhaitent monter leur entreprise.

Cependant, Créa est aussi beaucoup d’heures de travail en plus des cours, projets, exams etc.… C’est une très bonne expérience avec une valeur ajoutée, qui nécessite du travail.

 

Pourquoi as-tu choisi de suivre une formation à l’ESC Rennes ?

En deuxième année, j’ai passé les concours (IAE et école de commerce), cependant, je n’ai pas eu ceux/celles que je voulais. Je me suis donc inscrite en fac, en licence 3 AES sur Rennes 2, et j’ai repassé les concours. J’ai été affectée à Rennes, et étant une bonne école, j’ai accepté.

J’avoue que j’avais un peu d’apriori sur les écoles de commerces, mais je me suis rendu compte, en tout cas pour Rennes, qu’ils n’étaient pas fondés.  Ce qui me plaît à l’ESC, c’est d’abord le fait d’avoir tous les cours en anglais (j’étais nulle en anglais et je pense m’être améliorée). Ensuite son côté international, avec les étudiants étrangers, mais aussi les professeurs de nationalité étrangère. On pourrait quasiment se croire en Erasmus en France ! Ce qui est très enrichissant, et permet de se créer son réseau à l’international. Tout comme en IAE, on a possibilité de s’investir dans des associations, et la vie associative est vraiment une bonne chose au niveau professionnalisant, ambiance, réseau, et satisfaction de créer quelque chose. Les professeurs étant aussi des professionnels pour la plupart, (comme en GEA) on a donc une réelle approche  d’entreprise et non juste théorique.

 Je pense que l’ESC est une bonne formation qui me permettra de bien commencer ma vie professionnelle, et notamment grâce à son réseau.

  

Dans quel domaine souhaites-tu t’orienter plus tard ?

Plus tard je souhaite m’orienter vers le marketing, mais pour m’ôter tous doutes qui subsisterait, je vais faire une césure l’année prochaine (10 mois de stage France/étranger) en marketing et le second certainement plus du côté financier.

Rencontre avec Alice Danvert, en école de communication à Lyon

Nouveau portrait d’étudiant, tout à fait différent de celui d’Hugo, puisque Alice suit actuellement des études à l’ISCOM, une grande école de communication à Lyon.  

Cliquez sur l’image pour accéder au site internet de l’école.

Préférant le marketing et la communication aux bilans et autres plans d’amortissements, elle nous présente son parcours.

Merci à elle d’avoir contribué au projet.

Pourquoi avoir choisi GEA ?

J’étais un peu perdue pendant ma terminale, je ne savais pas du tout ce que je voulais faire. GEA m’a été décrit comme une formation très généraliste, alors je me suis dis autant commencer par des études globales pour voir ce qui me plaît ou pas. Je savais également que c’était un bon tremplin pour rentrer dans d’autres écoles par la suite. 

Quelle option as-tu suivie en 2ème année ?

L’option Petites  et Moyennes Organisations (PMO).

À quel profil d’étudiant conseillerais-tu cette option ?

Ceux qui ne sont pas du tout finance. Après il faut savoir qu’il reste un tronc commun mais PMO c’est quand même beaucoup moins de chiffres. Il faut aimer un minimum le droit, ou au moins trouver ça intéressant. 

As-tu des regrets ? Avec le recul, Aurais-tu aimé suivre une autre formation, ou simplement une autre option ?

J’aurais bien aimé aller en IUT TC, car je pense que l’enseignement m’aurait plus convenu. Après, je ne regrette pas dans le sens où maintenant je sais ce que je ne veux absolument pas faire plus tard. 

Quel constat fais-tu de ces deux années ?

Je n’ai pas été motivée par les cours car pour moi beaucoup trop finance. On m’avait présenté la formation comme plus globale, avec plus de cours de marketing ou communication. Après, j’ai appris beaucoup de choses et j’ai trouve certaines matières très intéressantes. Heureusement, il y avait l’ambiance a côté qui était complètement dingue. 

Où as-tu effectué ton stage ? T’as-t-il donné pleine satisfaction ?

Je l’ai fait chez Beaumanoir, a Saint-Malo, dans la start up La City. Mon stage était absolument génial, j’avais une équipe de malade qui m’a très rapidement fait confiance et donné beaucoup de responsabilités.  Je vous conseille de le faire dans une start up, en terme de travail tu t’ennuies pas et tu fais énormément de choses variées, ce qui te permet d’avoir un réel côté professionnalisant et intéressant à ton stage. 

As-tu participé à l’opération « CréaIUT » ?

Oui, on était une équipe de 8 potes, mélangés PMO et FC. On a travaillé pour monter un salon de coiffure barbier sur péniche a Rennes. Je ne me rappelle plus du nom du quai. 

Quelle parcours suis-tu désormais ? À quelles autres formations avais-tu pensé ?

Je suis maintenant en école de communication a Lyon. J’avais également pensé aux écoles de commerce et IAE, mais je ne voulais vraiment plus faire quelque chose de très gestion et il faut savoir qu’en 3ème année d’école de commerce, c’est comme GEA. Les licence d’IAE ne me faisaient pas rêver. 

Dans quel domaine souhaites-tu t’orienter plus tard ? 

Je suis actuellement une formation généraliste en com avec spécialisation en événementiel, relations publiques et relations presse. Donc logiquement vers ces milieux. 

Jean Guillet.

Entretien avec Hugo Lepeltier, étudiant en DCG2 à Lille

Futurs étudiants en Finance-Comptabilité, voici un premier exemple concret de ce que sur quoi peut déboucher cette option.

Étudiant au département de 2012 à 2014, Hugo a obtenu son diplôme option FC et est désormais étudiant au Lycée Saint Jean Baptiste de La Salle à Lille, en 2ème année de Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG2). 

 Merci à lui d’avoir pris le temps de répondre à nos interrogations.

Pourquoi avoir choisi GEA, puis l’option FC ?
Le DUT est d’abord une formation proche du monde professionnel, tout en apportant une ouverture sur une poursuite d’étude.
Sortant d’un bac STG option Comptabilité et Finance en Entreprise, j’étais intéressé par la gestion et la compta.
GEA propose encore un vaste choix d’avenir, pour réfléchir sur son projet perso et de nombreuse issues: commerce, dcg, licence...
Après FC c’était la continuité de mon projet sur la comptabilité et la gestion.

À quel profil d’étudiant conseilleriez-vous cette formation, et cette option ?
C’est encore générale comme formation, donc peut-être aux personnes encore dans un doute sur un projet précis.

Avez-vous des regrets ? Avec le recul, Auriez-vous aimé suivre une autre formation, ou simplement une autre option ?
Aucun regret.

Quel est votre constat de ces 2 années ?
Deux années qui ont confirmé mon projet, et j’ai aussi pris de la maturité.

Où avez-vous effectué votre stage ? Vous as-t-il conforté dans votre idée d’orientation ?
Stage de 10 semaines au cabinet Audit Consultants (Rennes) au sein du service Commissariat aux Comptes. Ce stage m’a permis de confirmer le projet que j’avais en tête et aussi d’avoir déjà une idée de ce qui sera attendu une fois dans la profession.

Avez-vous participé à l’opération « CréaIUT » ? Si oui, que vous a apporté cette aventure ?
J’ai participé au projet CréaIUT pour cette proximité avec le milieu professionnel et une confrontation entre ce qu’on apprend et ce qui peut être demandé à un entrepreneur.
C’est aussi pour prendre quelques infos si jamais je viens à créer ma boîte.
L’expert-comptable accompagne aussi à la création d’entreprise, il s’agissait aussi d’apporter une expérience que je peux mettre en avant.

Mis à part le DCG, À quelle(s) autre(s) formation(s) aviez-vous pensé ?
Aucune, j’avais hésité entre DUT GEA et DCG dès la terminale. Donc j’avais déjà prévu de reprendre la passerelle vers DCG après le DUT.

Dans quel domaine souhaiteriez-vous vous orienter plus tard ? 
Aller jusqu’au DSCG voir même validé un DEC, pour devenir Expert-comptable et Commissaire aux Comptes si possible associés donc.

Jean Guillet.

24 heures pour entreprendre : les 24 et 25 mars !

L’IUT organise, pour la quatrième année consécutive, l’opération "24 heures pour entreprendre", occasion unique de découvrir le monde de l’entreprise et l’organisation du travail en équipe.

Le but est simple : constituer des équipe d’étudiants, venus des 6 départements de l’IUT, aux compétences diverses et capables de travailler pendant 2 jours à la réalisation d’un projet ambitieux : la mise en place du plan d’affaire ("business plan") d’une entreprise fictive. Pour l’accompagner dans ce défi des plus intenses, chaque équipe se verra attribuer un parrain venu du monde de l’entreprise, en charge de la bonne conduite des opérations.

Un défi prenant et très enrichissant 

 Lors des 2 jours, les concurrents assisteront le matin à des conférences animées par des professionnels et portant sur les problématiques actuelles de la création comme de la gestion d’entreprise : réalisation d’une étude de marché, prise en compte des problèmes financiers et juridiques... autant d’aspects qu’il faudra considérer pendant ces deux jours de travail.

Les 2 après-midi seront réservés à des séances de "brain-storming" au cours desquelles les équipes échangeront sur leur projet en compagnie de leur parrain.

Enfin, ces deux journées dédiées à l’entreprenariat et à la prise d’initiative se concluront le 25 mars au soir par la remise des prix et un débat "Témoignage de jeunes entrepreneurs", animé par Jean-Jacques Rebours, journaliste à Ouest-France.

Sachez que si les questions sur le secteur de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) vous intéressent (secteur qui regroupe aujourd’hui environ 200 000 salariés et près de 2,4 millions de salariés - Source : www.economie.gouv.fr), 3 équipes seront, cette année, chargées de développer le business plan d’une entreprise s’inscrivant dans cette logique de développement économique solidaire et durable. 

Les dates à retenir

Les inscriptions se referment le 8 mars, soit une semaine avant la grande soirée de rencontre entre les étudiants qui se tiendra le 16 mars de 18 à 20 heures, afin de déterminer les équipes qui travailleront dur les 24 et 25 mars. Inscrivez-vous dès maintenant sur https://docs.google.com/forms/d/1Ft3cuKIhlMLdrf68Bw6t-CqIb__JW-8jJi-k2t1CDW0/viewform et visitez le site http://crea-iutren.univ-rennes1.fr/themes/24heurespourentreprendre/ pour plus d’informations.

Seuls les 88 premiers inscrits pourront participer au défi, faites vite !

Jean Guillet.

Bienvenue !

Ce site a pour but premier de créer un lien entre les étudiants actuels et les anciens du département Gestion des Entreprises et des Administrations de l’Université de Rennes 1.

Nous pensons en effet qu’il peut être pertinent, dans une logique d’orientation, d’apprendre où en sont les anciens élèves dans leur parcours universitaire, ou professionnel.

Grâce à des portraits d’étudiants détaillés et riches en information, qu’ils soient passés sur les bancs de l’IUT il y’a 30 ans ou qu’ils en soient sortis l’année dernière, vous pourrez ainsi en apprendre plus sur les poursuites possibles (parfois étonnantes) après être passé par GEA.

D’une façon plus générale, ce site se veut être un recueil d’informations avant tout destiné aux premières, mais aussi ouvert aux deuxièmes années, et même aux futurs GEA, dans le sens où vous y retrouverez :

  • Des retours d’étudiants ayant effectué leur stage en deuxième année.
  • Un relai régulier de toute l’actualité du département.

Nous recherchons actuellement des étudiants GEA, actuels ou anciens, prêts à nous faire partager leurs expériences faites en stage, ayant l’envie de présenter leur parcours, puis leur profession éventuellement.

Revenez donc ici très bientôt pour découvrir une multitude d’articles, de portraits, de nouvelles rubriques qui, nous en sommes convaincus, devraient vous plaire.

L’équipe du projet Blog GEA.