Blog GEA Rennes

Portraits d'étudiants et actualités du département

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ludivine Tual, étudiante à l'ESC Rennes

De nombreux étudiants de GEA aimeraient se diriger vers une formation en école de commerce après le DUT. Nous avons donc recueilli pour vous un témoignage, encore une fois différent des autres, d’une ancienne GEA maintenant à l’ESC Rennes.

  

Cliquez sur l’image pour accéder au site internet de l’école.


Pourquoi avoir choisi GEA ?

J’ai choisi GEA, d’abord parce que c’est une bonne formation.  C’est vrai  qu’en terminale, je n’avais pas vraiment d’idée sur ce que je voulais faire comme futur métier. J’ai donc envoyé plusieurs dossiers dans différentes formations (aussi la fac), et  ayant été retenue pour GEA Rennes, j’ai décidé de tester cette formation.

L’IUT GEA de Rennes m’a permis de connaître le monde de l’entreprise, ainsi que de découvrir plusieurs matières telles que la gestion, le marketing, la finance, mais aussi la psychologie, la sociologie, le droit et même des cours de cinéma pour la réalisation d’un court métrage !

Dans tout ceci, GEA est, après recul, une très bonne formation et professionnalisante.

 

Quelle option as-tu suivie en 2èm année ?  As-tu des regrets ?

N’ayant toujours pas de projet exact, je voulais continuer de « découvrir » ces matières, ce pourquoi j’ai pris l’option Petites et Moyennes Organisations (PMO).

Je conseillerai cette option aux étudiants qui, comme moi ne veulent pas tout de suite se spécialiser, et continuer d’avoir une vue globale.

Je n’ai aucun regret sur le fait d’avoir choisi cette option, au contraire. C’est vrai qu’en fin de première année, on se pose la question et on a peur de ne pas faire le bon choix. Si certains sont sûrs de ce vers quoi ils veulent se diriger, la réponse est simple ; sinon, pour les autres, je conseillerai l’option PMO. Il faut savoir qu’au final, on sort tous avec un diplôme GEA, que l’option soit PMO, FC ou RH.


Quel constat fais-tu des ces 2 années ?

L’IUT GEA de Rennes est une très bonne formation. Je me suis rendue compte que l’on avait appris beaucoup de choses, et que l’on nous avait donné les moyens de se différencier avec des expériences professionnalisantes, comme Créa-IUT.  A l’IUT, on a aussi appris à travailler en groupe, il y a beaucoup de projets de groupe, ce qui nous permet de nous adapter et nous entraîne pour le monde du travail. On peut aussi ajouter de la valeur à notre CV avec les modules par exemple (me concernant, j’avais pris Créa-IUT, art et espace public et droit en espagnol), mais aussi le court-métrage.

Lors de mon cursus à l’IUT, certains cours ne m’intéressaient pas vraiment, je me contentais de les apprendre pour les exams.  Cependant, à la fac, pour les concours et même en école cette année, je m’en suis resservie et me suis rendue compte que j’avais déjà vu pas mal de choses.

Constat très positif !

 

Où as-tu effectué ton stage, t’a-t-il donné pleine satisfaction ?

J’ai effectué mon stage dans une agence immobilière sur Rennes.

Il m’a permis de découvrir le monde de l’immobilier et de l’entreprise en général. Par contre, au niveau des stages, il me semblait qu’il n’y avait pas vraiment d’aide pour en trouver, il faut être  autonome et ne pas avoir peur des non réponses, ou des refus.

Le fait d’avoir fait un stage à Bac +2 reste tout de même un atout.

 

As-tu participé à Créa-IUT ?

Oui, comme dit précédemment, j’ai participé à l’opération Créa-IUT.  Avec Créa, j’ai pu être mise dans le monde professionnel et appliquer vraiment ce qu’on apprenait à l’IUT. C’est aussi une bonne expérience en groupe de travail. Ce qui était motivant était que l’on travaillait pour quelqu’un (de réel) dans le but de monter son entreprise.  Créa permet aussi de commencer à se faire un réseau ou de connaître des professionnels pour ceux qui souhaitent monter leur entreprise.

Cependant, Créa est aussi beaucoup d’heures de travail en plus des cours, projets, exams etc.… C’est une très bonne expérience avec une valeur ajoutée, qui nécessite du travail.

 

Pourquoi as-tu choisi de suivre une formation à l’ESC Rennes ?

En deuxième année, j’ai passé les concours (IAE et école de commerce), cependant, je n’ai pas eu ceux/celles que je voulais. Je me suis donc inscrite en fac, en licence 3 AES sur Rennes 2, et j’ai repassé les concours. J’ai été affectée à Rennes, et étant une bonne école, j’ai accepté.

J’avoue que j’avais un peu d’apriori sur les écoles de commerces, mais je me suis rendu compte, en tout cas pour Rennes, qu’ils n’étaient pas fondés.  Ce qui me plaît à l’ESC, c’est d’abord le fait d’avoir tous les cours en anglais (j’étais nulle en anglais et je pense m’être améliorée). Ensuite son côté international, avec les étudiants étrangers, mais aussi les professeurs de nationalité étrangère. On pourrait quasiment se croire en Erasmus en France ! Ce qui est très enrichissant, et permet de se créer son réseau à l’international. Tout comme en IAE, on a possibilité de s’investir dans des associations, et la vie associative est vraiment une bonne chose au niveau professionnalisant, ambiance, réseau, et satisfaction de créer quelque chose. Les professeurs étant aussi des professionnels pour la plupart, (comme en GEA) on a donc une réelle approche  d’entreprise et non juste théorique.

 Je pense que l’ESC est une bonne formation qui me permettra de bien commencer ma vie professionnelle, et notamment grâce à son réseau.

  

Dans quel domaine souhaites-tu t’orienter plus tard ?

Plus tard je souhaite m’orienter vers le marketing, mais pour m’ôter tous doutes qui subsisterait, je vais faire une césure l’année prochaine (10 mois de stage France/étranger) en marketing et le second certainement plus du côté financier.

Rencontre avec Alice Danvert, en école de communication à Lyon

Nouveau portrait d’étudiant, tout à fait différent de celui d’Hugo, puisque Alice suit actuellement des études à l’ISCOM, une grande école de communication à Lyon.  

Cliquez sur l’image pour accéder au site internet de l’école.

Préférant le marketing et la communication aux bilans et autres plans d’amortissements, elle nous présente son parcours.

Merci à elle d’avoir contribué au projet.

Pourquoi avoir choisi GEA ?

J’étais un peu perdue pendant ma terminale, je ne savais pas du tout ce que je voulais faire. GEA m’a été décrit comme une formation très généraliste, alors je me suis dis autant commencer par des études globales pour voir ce qui me plaît ou pas. Je savais également que c’était un bon tremplin pour rentrer dans d’autres écoles par la suite. 

Quelle option as-tu suivie en 2ème année ?

L’option Petites  et Moyennes Organisations (PMO).

À quel profil d’étudiant conseillerais-tu cette option ?

Ceux qui ne sont pas du tout finance. Après il faut savoir qu’il reste un tronc commun mais PMO c’est quand même beaucoup moins de chiffres. Il faut aimer un minimum le droit, ou au moins trouver ça intéressant. 

As-tu des regrets ? Avec le recul, Aurais-tu aimé suivre une autre formation, ou simplement une autre option ?

J’aurais bien aimé aller en IUT TC, car je pense que l’enseignement m’aurait plus convenu. Après, je ne regrette pas dans le sens où maintenant je sais ce que je ne veux absolument pas faire plus tard. 

Quel constat fais-tu de ces deux années ?

Je n’ai pas été motivée par les cours car pour moi beaucoup trop finance. On m’avait présenté la formation comme plus globale, avec plus de cours de marketing ou communication. Après, j’ai appris beaucoup de choses et j’ai trouve certaines matières très intéressantes. Heureusement, il y avait l’ambiance a côté qui était complètement dingue. 

Où as-tu effectué ton stage ? T’as-t-il donné pleine satisfaction ?

Je l’ai fait chez Beaumanoir, a Saint-Malo, dans la start up La City. Mon stage était absolument génial, j’avais une équipe de malade qui m’a très rapidement fait confiance et donné beaucoup de responsabilités.  Je vous conseille de le faire dans une start up, en terme de travail tu t’ennuies pas et tu fais énormément de choses variées, ce qui te permet d’avoir un réel côté professionnalisant et intéressant à ton stage. 

As-tu participé à l’opération « CréaIUT » ?

Oui, on était une équipe de 8 potes, mélangés PMO et FC. On a travaillé pour monter un salon de coiffure barbier sur péniche a Rennes. Je ne me rappelle plus du nom du quai. 

Quelle parcours suis-tu désormais ? À quelles autres formations avais-tu pensé ?

Je suis maintenant en école de communication a Lyon. J’avais également pensé aux écoles de commerce et IAE, mais je ne voulais vraiment plus faire quelque chose de très gestion et il faut savoir qu’en 3ème année d’école de commerce, c’est comme GEA. Les licence d’IAE ne me faisaient pas rêver. 

Dans quel domaine souhaites-tu t’orienter plus tard ? 

Je suis actuellement une formation généraliste en com avec spécialisation en événementiel, relations publiques et relations presse. Donc logiquement vers ces milieux. 

Jean Guillet.