master-eformation

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - e-learning

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 28 mai 2009

L'éditorial de juin 2009. « Crétin learning » tu n'auras pas notre peau ! (ni celle des responsables de formation et des responsables des ressources humaines)

Depuis le début, notre master affiche sa double vocation.

La première, immédiatement saisissable, est celle de former des techniciens de la e-formation. Des personnes aux compétences directement mobilisables pour la réalisation de projets e.learning, depuis la création de modules en ligne à l’ingénierie des dispositifs. Des professionnels aux orientations diverses, en fonction également de leur formation antérieure (depuis l’informatique et le multimédia aux sciences de l’éducation).

La deuxième, et ceci en se différenciant de toutes formations, écoles et instituts adossés à des éditeurs ou producteurs privés de solutions e-learning, en assumant la vocation première de l’Université : ne pas produire de l’instruction sans l’accompagner d’intelligence critique !

C’est ainsi que les modules techniques sont complétés par des modules plus génériques, histoire de « penser » les environnements sociaux, juridiques, économiques et technologiques d’application. Histoire également d’éviter d’être piégé par le « crétin learning », ce fruit empoisonné des discours marketing, des fantasmes managériaux, de l’urgence économique et ou tout simplement de l’ignorance sur le sujet, dont font encore preuve la majorité des responsables des ressources humaines et des responsables de formation.

Or, notre constat en continu depuis des années est que ces éléments de perturbation cognitive produisent comme résultats systématiques une énorme perte de temps et d’argent, quand il ne s’agit pas également de « catastrophes » organisationnelles (par exemple quand on arrive à se mettre à dos une catégorie de salariés avec des projets e.learning investis par la lorgnette « économie d’échelle » sans penser le dispositif dans sa complexité environnementale et sa dimension humaine).

L’arrivée de nouveaux venus dans un territoire artificiellement embelli par les vendeurs de solutions e-learning n’arrange pas les choses.
Les produits support, depuis les plate-formes de formation aux produits du rapid e-learning, sont effectivement de plus en plus accessibles sans formation informatique particulière, de plus en plus ergonomiques, à la prise en main rapide ! Ils jouent aujourd’hui parfaitement bien leur rôle de miroir aux alouettes, d’alléchantes sirènes hypnotisant le prospect (cet ancrage du désir par le visuel, par l’outil, par la quincaillerie, semble être une caractéristique humaine générale de l’être-de-pulsion, cette partie de nous-mêmes que le commerce vise depuis ses origines !).

La naïveté affichée (et parfaitement inconsciente ou, pour mieux dire, parfaitement ignorante) par beaucoup de visiteurs néophytes, naïveté que nous avons constatée lors des dernières expos et forum « e-learning » en fait des parfaites victimes du marché, actuellement en phase de développement rapide, du e.learning.
Même si, culture d’acheteur des responsables de formation aidant, le fait de tirer sur les prix, de réduire les jours de production, de se montrer ferme dans la négociation sur un devis, leur fera croire de maitriser la situation (sic) !

Les discours minables actuels sur le e-learning pour sortir de la crise, en gros « Former plus pour gagner plus (en dépensant moins) » à gros renfort de slogans fous, nous dépriment (resic) !

Que faire quand, dans une société que Bernard Stiegler, philosophe de la technique et président d’Ars Industrialis définit comme « le règne de la bêtise » l’on veut conserver son honnêteté intellectuelle, tout en voulant être utile à l’entreprise, à son inévitable et nécessaire mutation, pour accompagner le changement, pour aider les décideurs de façon concrète ?

Que faire, quand on propose un master comme le notre, avec ses résonances techniques dès l’intitulé, peu alléchant à priori pour les responsables des ressources humaines et responsables de formation, disposant d’une tendance naturelle à déléguer « ces choses là », la e-formation, vue comme une spécificité technologique de la formation et non pas pour ce qu’elle est en dynamique, une fois entrée en entreprise; à savoir, un lieu paradigmatique des changements organisationnels liés aux processus de production et gestion des savoirs formels et informels.

Plus spécifiquement : quel est, dans ce contexte, notre DEVOIR ?

Oui ! Nous osons ici introduire cette notion désuète de devoir, dans un monde où seuls les droits (SES propres droits, bien sûr) semblent avoir... droit de cité dans les médias, accompagnés de leurs « confrères » : les revendications, les besoins, les désirs, les plaisirs et tout autre concept servant le déploiement triomphant de l’ego autocentré, flatté à loisir par les impératifs de vente du marché mondialisé.
Quel est notre devoir, ici à l’université de Rennes 1, dans le cadre de nos compétences spécifiques, de notre enseignement spécifique ?

A bien y réfléchir, la réponse apparaît d’elle-même et elle est déjà inscrite dans l’histoire du master, dans son intentionnalité.

Nous avons un devoir éducatif !!! Celui que l’on a depuis la création de l’université et que la mort de la culture classique semble avoir relégué aux oubliettes.
Pour ce faire, nous avons décidé, à partir de la rentrée prochaine, de proposer aux responsables de formation et aux responsables des ressources humaines des parcours spécifiques de sensibilisation aux enjeux et au suivi des dispositifs de e-formation. Des parcours à partir d’un certain nombre de modules que nous proposons déjà, enrichis d’un cadrage spécifique métier.

Pour que le « crétin learning » n’ait pas notre peau, ni celle des responsables de formation et responsables des ressources humaines.

Bientôt le détail ici. A suivre...

Adrien Ferro

vendredi 17 avril 2009

Tutorat technique en e-learning par Laurence Vaillant



Laurence Vaillant, diplômée du Master, vient de publier un article sur le "Tutorat technique en e-learning" dans la revue Tutorales Cette revue, entièrement consacrée au tutorat à distance a pour directeur de publication, Jacques Rodet, qui dispense le cours "Ingénierie et stratégies de support à l’apprentissage".

Laurence Vaillant aborde concrètement, à la lumière de son expérience de tutrice dans un dispositif de l’université de Rennes 1, les rôles et fonctions du tuteur technique puis s’attache à décrire une modalité proactive de soutien aux apprenants à distance par la réalisation d’un tutoriel.

Résumé de l’article
Cet article témoigne de la pratique d’un tuteur technique en e-learning pour un important dispositif de FOAD (300 apprenants) avec un recul de plusieurs années. Cette formation prépare aux concours de l’agrégation en Économie et Gestion des adultes qui ont pour la plupart une activité professionnelle. Le tuteur technique a donc une fonction déterminante auprès de ce public exigeant, pour lequel tout problème technique s’interprète comme un obstacle à la préparation au concours et ce d’autant plus que leur temps est compté. Les interventions du tuteur technique deviennent de plus en plus proactives, alors qu’elles étaient essentiellement réactives à sa prise de fonction. En effet, avec l’expérience, le tuteur accroît son efficacité en capitalisant son travail et en anticipant les difficultés éventuelles des apprenants. La réalisation d’un support aux fonctions tutorales pour l’accompagnement technique à l’accès aux ressources est en projet sous forme d’un tutoriel en ligne.

Mots clés
Tuteur technique e-learning - Accompagnement technique - Hotline - Accès aux ressources - Incident technique - Fonctions tutorales - Guide - Intermédiaire apprenants/service informatique - Distance sans isolement - Dimension humaine – Contacts - Empathie - Processus d’intervention - Intervention réactive - Délais de réponse – Capitaliser - Efficacité - Intervention proactive - Anticiper - support tutoral - Guide sonorisé - Tutoriel – Mutualiser.

mardi 10 mars 2009

Outils 1: Panorama des différents outils

Produire des ressources en ligne nécessite des outils. Beaucoup d’entre eux sont spécifique à ce métier. L’objectif de ce module est d’en proposer une liste structurée par usage afin de fournir aux étudiants des points de repère. En d’autre terme, nous proposons dans ce module des clés pour répondre à la question : de quels outils ai-je besoin pour mener à bien mon projet en fonction de ses contraintes, de sa durée, des objectifs pédagogiques, des activités envisagées ...? Toutes les familles d’outils sont abordées (LMS, outils auteurs, outils de Rapid-learning, outils de création de jeux...) L’enseignement comporte des démonstrations d’outils de chaque catégorie et l’étude de nombreux exemples. Il prépare les étudiants à l’apprentissage des certains outils dans le cadre du cours Outils 2

Vidéo de présentation:





Pour plus d’information sur ce module, cliquez sur ce lien


Complément de cours: Pour vous tenir au courant des derniéres informations sur les outils du e-learning, vous pouvez vous rendre sur ce lien.

jeudi 5 mars 2009

Informatique du e-learning

Vidéo de présentation:

Aprés voir expliqué comment il est arrivé à intervenir dans ce master, P. Paulus, expose les contenus proposés ainsi que les compétences qui y sont liées (29 s).




Pour en savoir plus sur ce module, cliquez sur ce lien.


Complément de cours: Pour vous tenir au courant des derniéres informations sur l’informatique du e-learning, vous pouvez vous rendre sur ce lien.

dimanche 1 mars 2009

Commercialisation d'un module

Vidéo de présentation:

Aprés avoir expliqué comment elle est arrivée à intervenir dans ce master C. Derome expose les contenus proposés ainsi que les compétences qui y sont liées (1 m 20).





Pour en savoir plus sur ce module, cliquez sur ce lien.

Complément de cours: Pour vous tenir au courant des derniéres informations sur la commercialisation d’un module, vous pouvez vous rendre sur ce lien.